La méthode AMDEC, plus qu'une analyse de risque !

La méthode AMDEC, plus qu'une analyse de risque !

Publié le 12/02/2021 11:26     |    Dernière modification le 21/04/2021 13:59

La méthode AMDEC, une analyse de risque, mais pas seulement…

La méthode d’analyse de risques AMDEC est très employée notamment dans le monde industriel ou hospitalier. C’est une méthode qui permet d’identifier les modes de défaillances d’un système, de les caractériser afin d’établir un plan de maîtrise des risques associé au système étudié.

Pour mémoire AMDEC est un acronyme qui signifie Analyse des Modes de Défaillances, des Effets et de leur Criticité.

On distingue plusieurs types d’AMDECs.

  • Il y a tout d’abord l’AMDEC produit qui s’intéresse aux pannes qui peuvent survenir sur un produit : équipement électroménager, automobile, composant d’un avion…
  • On distingue aussi l‘AMDEC processus qui identifie les modes de défaillance au sein d’une organisation de travail, d’un processus.
  • Enfin il y a l’AMDEC procédé ou moyen de production, dérivée de l’AMDEC processus et qui focalise sur un procédé industriel, une usine, une ligne de production… 

L’analyse de risque par la méthode AMDEC permet d’identifier tous les risques sur le système étudié, et de les caractériser selon trois dimensions :

  • La fréquence d’occurrence des modes de défaillances ou des risques.
  • La gravité des effets de ces risques.
  • Leur détectabilité. 

On peut aussi en tirer un indice de criticité, qui sera le produit de ces trois facteurs FxGxD. Calculé pour chaque risque identifié, il pourra servir à hiérarchiser les risques et ainsi établir les priorités du plan d’action. 

Ce qui est également intéressant avec la méthode AMDEC, c’est son mode opératoire. Pour simplifier on peut dire que le déroulé comprend 4 phases :

  1. Une phase de préparation.
  2. Le choix des échelles de cotation.
  3. L’analyse du système, pas à pas.
  4. L’établissement du plan de maîtrise des risques. 

Les étapes 3 et 4 sont très collaboratives. Elles appellent la constitution d’un groupe de travail avec les contributeurs experts du processus. C’est cette équipe qui va analyser les risques un par un, en travail de groupe. Pendant cette phase chaque contributeur apporte sa connaissance du processus, la diffuse vers le groupe et reçoit le savoir des autres. C’est une phase d’enrichissement mutuel et d’approfondissement du savoir collectif sur le processus ou le système analysé. C’est le premier bénéfice induit par la méthode AMDEC.

Le deuxième bénéfice provient de la capitalisation du savoir : les documents de travail qui sont remplis pendant la séance d’analyse constituent une source d’information très détaillée sur le fonctionnement du processus. Mis à la disposition de l’équipe et des arrivants futurs, les documents qui résultent des travaux participent à la transmission des connaissances au sein de l’entreprise. 

Ces deux éléments sont à prendre en compte dans la mise en œuvre de la méthode AMDEC. L’aspect collaboratif renforce aussi la cohésion d’équipe, si bien que ces aspects sociaux peuvent être un élément déclencheur pour réaliser une AMDEC sur un processus : pensez-y pour faire de la cohésion d’équipe !

Nous formons les stagiaires à tous les principes de la méthode AMDEC lors de nos formations amdec processus.

 

 

 

Frédéric Durdux
Forme depuis 2015
PARIS - Ile de France
Voir le prestataire
Est membre de Cadres en Mission

Formations phares