Analyse des Pratiques Professionnelles

Par Virginie Billard - Ana Praxis     |     Référence : MOD149     |     Mis à jour le 4 janvier 2021

En groupe sur site
Sur devis
2 heures
Salarié en poste, Indépendant et dirigeant  · 12 participants maximum

Description

L'analyse des pratiques professionnelles est un travail de réflexivité de d'intelligence collective, engagée par un groupe de professionnels, permettant la conscientisation, la distanciation et l'amélioration des pratiques professionnelles individuelles et collectives, pour un accompagnement juste des personnes prises en charge.

Objectifs

Les objectifs sont construits sur-mesure, avec la Direction de chaque établissement.

De manière générale, cette action a pour objectif de : 

  • co-construire un espace d’échange et de partage permettant d'interroger sa pratique professionnelle et d’améliorer la prise en charge des usagers, 
  • favoriser, au travers de cet espace de rencontre et d’échange, l’esprit d’équipe.

Aptitudes et compétences visées / attestées

Les compétences professionnelles visées à l’issue de cette formation sont de :

  • Maîtriser l'art du questionnement : reformulation, question ouverte, semi-fermée, fermée, question orientée solution,
  • Utiliser la socialité primaire et secondaire pour mettre à distance les situations et en comprendre les ressorts, 
  • Intégrer la dimension systémique dans l'analyse, pour une perception plus globale de la situation.
  • Mobiliser ses compétences de communication et de relations interpersonnelles au sein du groupe.

Contenu

Les curricula se co-construisent au fur et à mesure des animations, avec comme support l'échange, entre l'animatrice et les professionnels, et comme axes de formation/réflexion : 

  • les processus d'élaboration de réponse ou de solution en mobilisant les sens de l'observation, de l'écoute, du ressenti et de l'intuition,
  • l'utilisation des outils de communication comme les questions ouvertes et semi-ouvertes, la reformulation,
  • la mise en œuvre d'une démarche réflexive de sa pratique et non de celle des autres, afin de développer une auto-analyse productive et de donner du sens à sa pratique.

Les compétences mobilisées : 

Cette formation mobilise, développe, enrichit chez ses pratiquants les compétences psychosociales telles que définies par l'OMS en 1993, puis en l’HAS en 2007 : 

  • se connaître soi-même, avoir consciences de soi, 
  • savoir gérer ses émotions et maîtriser son stress,
  • développer un raisonnement créatif et une réflexion critique,
  • développer des compétences en matière de communication et relations inter-personnelles,
  • prendre des décisions et résoudre un problème,
  • se fixer des buts à atteindre et faire des choix,
  • s’observer, s’évaluer, se renforcer.

Prérequis

Les participants sont nécessairement des professionnels de la relation d'accompagnement, qualifiés ou non, diplômés ou non, intervenants auprès des publics accueillis par les structures concernées.

Les groupes sont constitués par la structure elle-même, en fonction des objectifs des groupes d'APP.

Profil des participants

Moniteur/trice éducateur/trice, moniteur/trice d'atelier, éducateur/trice spécialisé(e), éducateur/trice technique,éducateur/trice sportif/ve, assistant(e) de service social, assistant(e) socio-éducatif(ive), CESF, AMP, AES, aide-soignant(e), surveillant(e) de nuit, infirmier(e), coordinateur(trice), psychologue, orthophoniste, psychomotricien(ne), enseignant(e) spécialisé(e), secrétaire.

Chef/fe de service, adjoint(e) de Direction, directeur/trice de structure.

Pédagogie et organisation

La méthode de formation est un processus d'apprentissage et de réflexion nommé « groupe d'analyse des pratiques professionnelles » (GAPP).

Il s’agit d’un groupe de travailleurs sociaux, médico-sociaux et/ou psycho-sociaux qui se réunit régulièrement pour analyser des situations socio-éducatives rencontrées au cours de leur pratique. À partir des problèmes soulevés ou de questions identifiées, une posture réflexive est alors adoptée, permettant d’établir une liaison entre savoirs théoriques et savoirs d'action, afin de prendre du recul et conscientiser sa pratique professionnelle.

Ainsi, la « pratique réflexive » amène le professionnel à réfléchir sur sa pratique de manière critique et constructive tout en créant des liens avec les connaissances (sociales, cliniques, méthodologiques ou autre) pour analyser l’action pendant qu’elle se déroule ou après qu’elle se soit déroulée.

 Le Gapp est donc un espace-temps réflexif qui vise, à l'aide d'un cheminement socratique, à mobiliser les ressources des professionnels pour construire leurs réponses et leur évolution. Les interrogations portent sur la dynamique relationnelle (transfert/contre-transfert, nature du lien d'accompagnement), le système de représentation (croyances, valeurs), la posture (identité professionnelle), la place dans l'institution (représentation, projection).

Ce cheminement est possible grâce à l'empathie des « guides » qui centrent leurs questions sur le ressenti et le vécu de « l'explorateur » (et pas seulement sur les faits, la situation de l'accompagné, la résolution d'un problème ou l'obtention d'un résultat). 

Les Gapp nous invite d'une part à abandonner une position de toute puissance (celui qui sait ou qui doit savoir), et d'autre part à cultiver l'humilité en acceptant les doutes, les difficultés, la souffrance parfois... exprimées par « l'explorateur ».

Les solutions se trouvent par conséquent chez les travailleurs sociaux et médico-sociaux, dans cet espace de co-construction, et non dans l'expertise de l'animatrice ou de ses pairs.

  • Les Gapp, en 4 temps

Premier temps : mettre en mouvement sa pensée

L'ouverture consiste à mettre en lien cette session avec la précédente, d'évaluer ce qui a cheminé comme réflexion professionnelle, changement de pratique, de point de vue sur la situation ou la personne accompagnée.

Puis, après un temps de retour sur soi, un tour de table est effectué afin que chacun énonce s'il souhaite aborder une situation, un thème...ou pas.

Deuxième temps : réfléchir à sa propre pratique (et non celle des autres)

  • Un explorateur

Un explorateur amène une situation dont il a été soit acteur, soit spectateur et qui soit lui cause problème, ou dans laquelle il veut cerner la complexité, aborder les enjeux sous un autre angle, trouver des pistes... L'explorateur annonce au groupe ses attentes d'exploration.

  • Des guides

Ils guident, en respectant le non jugement, la non réponse et le non conseil à l'explorateur,  grâce à l'art du questionnement. L'exploration porte sur la situation en elle-même, dans sa dimension passé/ présent, et non son devenir, qui appartient à l'explorateur et se situe en dehors du cadre de la session.

Ce premier temps prend fin lorsque les guides ont parcouru l'ensemble des éléments principaux de la situation, permettant de passer à la phase suivante.


Troisième temps : formuler des hypothèses de compréhension

Les guides formulent des hypothèses de compréhension, qui permettent d'enrichir la perception de la situation, d'ouvrir les possibles... en cultivant le doute et non les certitudes.

Quatrième temps : méta-analyse

Chacun prend un temps réflexif sur la manière dont se déploient les échanges, éventuellement suivi d'un temps collectif d'échange.

Un tour de table au cours duquel chacun apporte sa conclusion, clôt la séance du jour.

Modalités d’évaluation

Test de positionnement en amont : Constitution des groupes par l’équipe de Direction,  et tour de table au démarrage de la formation.

L'évaluation des acquis /compétences est liée aux objectifs opérationnels définis. Elle est réalisé dans le cadre du travail groupal et selon les modalités de la réflexivité. A partir d’une situation professionnelle  : 

  • les professionnels sont capables d’utiliser les outils du questionnement  : reformulation, question ouverte, semi-fermée, fermée, question orientée solution,
  • les professionnels sont capables de mettre en oeuvre la méthodologie de réflexivité,
  • les professionnels expérimentent des stratégies psycho/socio-éducatives entre les séances.

Intervenant

Virginie Billard est initialement éducatrice spécialisée, diplômée de l'ITSRS de Montrouge. Tout en exerçant son métier, elle a souhaité évoluer vers la psychothérapie assez tôt : en parallèle d'un travail d'analyse, elle a construit son parcours de formation entre les Sciences de l'Éducation, les RH, le management de projet en formation, l'AES ou encore la Préparation Mentale et l'aide à la performance. 

Installée en libéral depuis 2007, elle accompagne des groupes en APP depuis 7 ans maintenant. Bien que son parcours d'études  lui ait permis de se former au groupe Balint, puis à l'entretien d'explicitation de Pierre Vermerch et son application aux APP, elle propose un cadre qui d'une part va se co-construire avec chaque équipe, et d'autre part, selon les aspirations de l'équipe, s'enrichir d'une approche qui peut être en anthropologie clinique, en psychologie du développement, ou encore en systémie ; dans tous les cas, orienté solution, et axé sur le processus et non la procédure.

Dernière formation suivie : dispenser l'éducation thérapeutique du patient (2019).

Derniers livres lus:  « jamais contre, d'abord, la présence d'un corps », de François Roustang, et « Seins, en quête d'une libération » de Camille Froidevaux-Metterie.

Mode de validation

Attestation individuelle de fin de formation.

Financements possibles

Prise en charge par l'OPCO possible.

Délai d’accès

Au plus tard 7 jours avant la date de début de la formation.

Référent handicap

PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP : (mise en place de compensation…)

Contact : Référent handicap 02 51 84 95 55 / 06 28 70 45 28

Où se former ? (en jaune sur la carte)

Normandie
Analyse des Pratiques Professionnelles

Analyse des Pratiques Professionnelles

En groupe sur site
Sur devis  · 2 heures